LA SPÉLÉOLOGIE :

EXPLORATION, AVENTURE, DÉCOUVERTE !

Le terme spéléologie a pour racine deux mots grecs « spelaion » (caverne) et « logos » (science).

La spéléologie est une activité qui repose sur l’exploration des réseaux souterrains. En plus de son caractère physique et sportif exigeant, elle intègre également un volet scientifique. En effet, les spéléologues descendent dans les profondeurs de la terre et s’aventurent dans les galeries naturelles formées par l’eau au cours du temps à la recherche de nouveaux témoignages du passé. Les sous-sols abritent des décors minéraux somptueux ; ils renferment de nombreuses manifestations géologiques, environnementales ou même préhistoriques qui sont une importante source d’informations sur notre écosystème et notre histoire.

Plongés dans l’obscurité totale, les spéléologues progressent grâce à du matériel spécifique : casques et lampes frontales, cordes et matériel de progression verticale.

La découverte et le défi sont les motivations principales des nombreux spéléologues qui parcourent parfois plusieurs dizaines de kilomètres dans les galeries et qui descendent à plusieurs centaines de mètres dans les profondeurs de la terre, avec l’espoir de faire de nouvelles découvertes !

La spéléologie : un voyage sous l’horizon ! 

 

UN ENGAGEMENT SPORTIF

• Des techniques spécifiques
et du matériel adapté.
• Une progression souterraine exigeante aussi bien physiquement que mentalement.

• Progression sur cordes, traversée de passages étroits ou aquatiques, escalade...

UN ENGAGEMENT SCIENTIFIQUE

• Etude du karst, des minéraux, de la géologie en général.
• Analyse et compréhension
de l’histoire hydrogéologique et des réseaux souterrains.

• Découvertes zoologiques, paléontologiques ou archéologiques.

UN ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

• Protection des lieux de pratique. • Préservation des richesses minérales et de la biodiversité.
• Préservation des ressources 
en eau : information sur les pollutions et actions de dépollution.

 

De la pratique de la spéléologie sont nées deux autres activités :

Le canyonisme

L’origine de l’activité est liée à la descente de la rivière souterraine de Bramabiau, au cœur des Cévennes, par Edouard-Alfred Martel en 1888, mais c’est à partir des années 1980 que le canyonisme a connu un fort essor.

L’activité consiste à progresser d’amont en aval dans le lit d’un cours d’eau naturel. La progression se fait à pied et à la nage en utilisant des techniques d’évolution sur corde empruntées à la spéléologie pour franchir les différents obstacles rencontrés : cascades, vasques, gorges, parois verticales, etc. : un environnement minéral exceptionnel pour effectuer des descentes en rappel, des sauts et se laisser glisser sur des toboggans naturels.

Le canyonisme est aujourd’hui une activité ludique et sportive très pratiquée par une population à la fois experte et néophyte. Un premier contact avec le monde de la spéléologie... à ciel ouvert.

 

 

La commission Canyon de la FFS (EFC - Ecole Française de Canyonisme) assure la formation à ce sport de nature qui se pratique dans un milieu à la fois aquatique et vertical.

La plongée souterraine

L’eau s’infiltre à travers le sol, agrandissant les fissures pour aboutir à la formation de cavités. Les spéléologues explorent, parcourent et étudient ces réseaux souterrains mais sont parfois stoppés dans leur progression par ce qu’on appelle des siphons. Ces galeries totalement submergées deviennent alors infranchissables avec les moyens classiques.

Des techniques subaquatiques particulières, ainsi qu’un matériel spécifiquement développé ont permis aux spéléonautes (spéléologues plongeurs) d’explorer ces réseaux entièrement noyés et d’étendre ainsi le champ des découvertes.

Au sein de la FFS, la Commission Plongée (EFPS - Ecole Française de Plongée Souterraine) gère les aspects scientifiques et a pour mission la formation des pratiquants (initiation et perfectionnement) à ces explorations qui se déroulent dans un milieu complexe et spécifique.